Les Intervenants

Takao Furuno drapeau

Takao Furuno habite sur l’île de Kyushu, au sud de la péninsule japonaise. Il utilise des pratiques agricoles ancestrales en les modernisant afin de mener une agriculture bio respectant la nature.

La lecture d’un des livres majeurs du mouvement écologique mondial, Le Printemps Silencieux de Rachel Carson, biologiste américaine qui dénonce les effets néfastes de l’industrie chimique sur l’environnement, déclenche son engagement. Il se lance dans l’agriculture biologique dès 1978; mais très rapidement le défrichage des rizières se révèle être une tâche éreintante.

En 1988, il redécouvre une méthode traditionnelle oubliée qui suggère de laisser des canards faire ce travail harassant. En se nourrissant, les canards débarrassent les rizières des insectes parasites. En remuant les fonds, ils détruisent les mauvaises herbes et oxygènent l’eau ; et leurs déjections sont d’excellents engrais. Il essaie cette méthode et va plus loin en y associant la pisciculture.Les résultats sont étonnants : sans engrais ni pesticides, les rendements de production de riz augmentent de 30%; la terre est naturellement fertilisée pour les maraîchages d’hiver; les canards sont élevés de manière biologique pour la consommation.
Takao Furuno voyage aujourd’hui à travers le monde pour convaincre les riziculteurs de la Terre entière, d’introduire ces petits êtres pataugeurs dans leurs cultures, avec à l’appui son best-seller Le Pouvoir du Canard (The Power of Duck paru en 2000). Il a également eu l’occasion d’exposer les conclusions de ses expériences à l’un des derniers forums de Davos.

image severn